Groupe francophone des Utilisateurs de TEX, LATEX et logiciels compagnons

Lettre GUTenberg 1

Publié le samedi 13 mars 2010

Dernière modification le 13 mars 2010

JUILLET 1993


Télécharger cette lettre au format PDF.


A. Cousquer Éditorial
J. André et P.Louarn Billet
J. André La fonte du jour : Stone
M. Lavaud Distribution PC
É. Picheral Distribution Unix
B. Gaulle Style french 3.21
J. André et E. Saint-James Jeux
E. Ahronovitz Niouniouses
Questions fréquemment posées
Comptes-rendus de réunions D. Flipo : Conférence UKTeX, Londres, 6-8 mai 1993
J. André et E. Saint-James Journée TeX et l’arabe
Publications, calendrier

Éditorial

Une question existentielle semble agiter depuis quelques temps le forum de discussion sur TeX du réseau Internet (les News pour les initiés — voir la rubrique NiouNiouses dans cette lettre) ; il s’agit de savoir si TeX a un avenir, et, si oui, lequel ? la question posée en recouvre en fait plusieurs autres : peut-on (variante : faut-il) améliorer TeX, et, si oui, dans quels domaines : graphiques, interfaces, sorties, simplicité, etc.?

Question d’importance en effet, mais n’avons-nous pas déjà des éléments de réponse au moins pour l’avenir prévisible ? Depuis la version 3.0, TeX s’est ouvert de nouvelles potentialités, en particulier pour le traitement des langues européennes qui faisaient figure jusque là de parent pauvre ; la proposition faite à Cork en 1990 pour le codage des langues latines européenne en était la première manifestation. D’autres choses depuis se sont mises en route : lancement par F. Mittelbach et R. Schöpf, avec l’accord de L. Lamport du projet LaTeX-3 dont plusieurs éléments sont d’ores et déjà disponibles (le nouveau schéma de sélection des fontes, nfss, en est un exemple). Un groupe de travail du TUG sous la direction de Y. Haralambous s’est également mis en place avec comme objectif de parvenir à une gestion aussi cohérente que possible des multiples langues présentes dans un document. L’association devra s’impliquer dans cet effort de cohésion à l’echelle internationale.

Cet été, enfin, aura lieu à Aston, en Grande Bretagne, le congrès annuel du TUG (TeX Users’Group) : ce sera sans doute l’occasion de faire le point sur tous ces sujets, mais, n’en doutons pas, (La)TeX a encore de beaux jours devant lui !

Alain Cousquer

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0