Groupe francophone des Utilisateurs de TEX, LATEX et logiciels compagnons

ε-TeX

Publié le jeudi 28 janvier 2010, par Le TeXnicien de surface,

Dernière modification le 28 janvier 2010

définition

Knuth a déclaré que TeX ne changerait plus de manière substantielle, il n’en reste pas moins qu’on puisse vouloir faire plus ou autrement.

L’équipe du projet NTS a développé un ensemble d’extensions du moteur TeX qui peuvent être utilisées avec un « vrai » système TeX : ε-TeX est un TeX étendu, en anglais extended TeX.

ε-TeX connait trois modes de fonctionnement. Dans le premier, il est 100% compatible avec TeX et passe le trip test. Dans le second, mode étendu, il offre une trentaine de primitives nouvelles. Dans le troisième, mode enrichi, la stricte compatibilité avec TeX est sacrifiée pour permettre la composition bidirectionnelle. On peut passer du mode étendu au mode enrichi en positionnant une variable d’état depuis le source du document.

Les créateurs d’ε-TeX ont éliminé les constantes fixes qui limitent TeX. C’est ce qui permet d’obtenir, p. ex., plus des 256 registres dont parle le TeXbook.

historique

Le projet ε-TeX a vu le jour à l’instigation de Joachim Lammarsch et sous les auspices de DANTE e.V. lors d’une réunion de DANTE à Hambourg en 1992.

La version 1.1 de ε-TeX fut publiée en novembre 1996, la version 2.0 en février 1998. La version disponible sur le CTAN est la 2.1.

Le code d’ε-TeX consiste essentiellement en fichiers de changement au source même de TeX3.

Le développement d’ε-TeX est arrêté. Il a été intégré à pdfTeX.

bibliographie

- Philip Taylor, « Présentation du projet eTeX », Cahiers Gutenberg n° 26 (1997), p. 121-132

- The e-TeX Short Reference Manual

dernière version sur le CTAN

v2.1, 1999-02-03
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0