Groupe francophone des Utilisateurs de TEX, LATEX et logiciels compagnons

Lettre GUTenberg 34

Publié le dimanche 28 février 2010

Dernière modification le 7 mars 2010

MARS 2008


Télécharger cette lettre au format PDF.


Éditorial Arthur Reutenauer
(nouveau président)
Hommage à Bernard Gaulle Maurice Laugier
CR assemblée générale 2007
Activités GUTenberg Cahiers
Frenchb
Comptes rendus de lecture

Éditorial

Avec le printemps, GUTenberg se réveille de son hibernation. C’est qu’en effet votre association préférée ne vous a pas donné de nouvelles depuis la journée d’octobre 2007, consacrée à TeX et Unicode. Cette journée d’exposés, couplée à une assemblée générale, fut l’occasion de renouveler le conseil d’administration, qui a tenu sa première réunion en février et m’a élu comme président (voir page 7).

Après une telle période de relative inactivité, il est naturel de se poser des questions sur les buts de l’association, voire, plus crûment, de se demander «  où va GUTenberg ? » Il est indéniable que les temps ont changé pour TeX et qu’une époque s’achève, de façon brutale même avec la disparition, en août dernier, de Bernard Gaulle, le regretté président fondateur de l’association.

C’est qu’aujourd’hui, il est plus qu’évident que GUT ne peut plus prétendre être le principal relais de diffusion de TeX auprès des utilisateurs francophones, à l’heure où tout peut se télécharger sur la Toile en deux clics  ! Le constat est d’ailleurs général : les autres groupes d’utilisateurs de TeX voient, tout comme GUT, leur nombre d’adhérents diminuer et déplorent en particulier le manque de renouvellement. Les conférences annuelles, voire semestrielles, des « utilisateurs » de TeX se transforment en colloques de spécialistes en typographie, en document numérique et en programmation de TeX, et il semble ne plus y avoir de place pour des formations générales à LaTeX, ou des introductions à certaines extensions très utilisées comme beamer, hyperref ou tikz. Et une antienne ponctue maintenant les assemblées générales  : l’associationGUT, créée pour la diffusion de TeX et sa francisation, aurait-elle perdu sa raison d’être ?

Je ne suis pas le seul à penser que non. Le « monde de TeX » fourmille encore de projets, comme ont pu le découvrir ceux de nos adhérents qui ont assisté à la journée d’octobre 2007 (voir page8) : XeTeX et LuaTeX sont deux nouveaux dialectes de TeX, et TeXGyre est un ensemble de familles de polices étendant celles de Ghostscript. XeTeX, LuaTeX, TeXGyre sont autant de nouveaux-nés de la famille TeX promis à un grand avenir, mais que la marge de cet éditorial ne permet pas, hélas ! de décrire plus avant.

Ces projets en cours d’élaboration coûtent bien évidemment, en temps humain comme en matériel, et les groupes d’utilisateurs de TeX ont un rôle à jouer dans ce processus ; dans le cas de TeXGyre, par exemple, ce sont eux qui financent l’intégralité du projet ; et le TeX Users Group apporte une part non négligeable au financement de LuaTeX. Le conseil d’administration de GUT, lors de sa réunion de février, a décidé d’associer GUT au développement de TeXGyre, en en finançant une partie, et de demander à l’un des responsables du projet de faire une conférence lors de la journée d’octobre prochain (voir page 8).

Vingt ans après sa création, l’association GUT peut encore servir de moteur au développement et à la diffusion de TeX, à côté de tous les moyens qui existent maintenant. Elle le fera, comme toujours, avec un intérêt particulier pour la typographie et les besoins des utilisateurs francophones. Vous trouverez d’ailleurs dans cette même lettre un court article que Daniel Flipo, l’auteur de frenchb, la version francisée de babel, a bien voulu écrire pour rappeler les possibilités de frenchb et en présenter la dernière version en date, 2,0. Celle-ci devrait être disponible dans la prochaine édition de la distribution TeXLive, à paraître cet été et qui pourrait donc être distribuée avec la Lettre 35.

Après ces quelques réflexions sur l’avenir de l’association et ses grands projets, on ne m’en voudra pas d’aborder des problèmes plus terre-à-terre avec quelques informations d’ordre administratif : à compter de cette année, l’adhésion à GUT sera due au 1 janvier, et non à la date anniversaire de l’adhésion. Il n’y aura plus de rappel de cotisation (voir cependant page 16). Par ailleurs, nous aimerions compléter nos données sur les adhérents et il nous manque beaucoup d’adresses e-mail : ceux qui ne l’ont pas encore fait voudront bien l’adresser à secretariat(arrobase)gutenberg.eu.org.

Ces considérations pratiques ayant été faites, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter, ô chers adhérents, une bonne lecture de cette missive, et à souhaiter de vous voir nombreux le 6 octobre !

Arthur Reutenauer

- nouveau président de l’association GUTenberg

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0