Groupe francophone des Utilisateurs de TEX, LATEX et logiciels compagnons
Accueil du site > Publications > Lettre GUTenberg > Lettre GUTenberg 39 (septembre 2015)

Lettre GUTenberg 39 (septembre 2015)

Publié le vendredi 17 avril 2015, par Jérémy Just

Dernière modification le 3 octobre 2020

Septembre 2015, mise en ligne en août 2018


Télécharger cette lettre au format PDF.


Éditorial Jérémy Just
Hommage à Jean-Pierre Drucbert Jean-Michel Hufflen
Assemblée générale de GUTenberg Jérémy Just
Journée GUTenberg Philippe Michel, Maxime Chupin, Jérémy Just
Cahiers GUTenberg Thierry Bouche
Fonte du jour : TeX GYRE Pagella et autres fontes Unicode Jacques André
Note de lecture Christian Laucou

Cette Lettre GUTenberg a été publiée essentiellement en ligne, à titre expérimental. Seuls 40 exemplaires ont été tirés sur papier, pour le dépôt légal et la distribution lors de salons.

Note de septembre 2020 : Il s’avère que la formule « uniquement en ligne » n’a pas fonctionné : malgré l’envoi de mails, cette Lettre est apparemment passée inaperçue auprès des adhérents et autres lecteurs. Nous pouvons vous en envoyer des exemplaires papier sur demande au secretariat.


Éditorial

Cette Lettre GUTenberg s’est fait attendre... Contrastant avec le dynamisme de la communauté, il faut bien avouer que nos publications imprimées, que ce soient la Lettre ou les Cahiers, n’arrivent pas à suivre le rythme.

Les outils se multiplient pour s’aider entre utilisateurs de TeX, pour travailler à plusieurs sur des documents. S’il n’y a pas si longtemps, les listes de diffusion de GUTenberg et des autres groupes d’utilisateurs étaient les canaux principaux pour trouver de l’aide, et les FAQ associées étaient des documents de référence, à présent, une base incontournable de connaissances est fournie par StackExchange et l’utilisation de LaTeX comme outil d’écriture collaborative se démocratise avec ShareLaTeX, récemment devenu libre.

Mais, paradoxe à l’intérieur du paradoxe, ces outils de communication instantanée sont toujours au service de la production de documents destinés à l’impression, à la lecture posée et parfois à l’archivage pour la postérité...

Sans doute cette alternance de temps de réflexion et de périodes effrénées est-elle le fonctionnement normal d’une communauté qui recherche la qualité et qui développe ses propres outils en fonction de ses besoins et exigences du moment. C’est en tout cas l’impression que j’ai eue lors de la dernière Journée GUTenberg : des échanges intenses autour de l’archétype du travail de longue haleine, le développement de fontes.

Si, comme les orateurs de ce jour, vous souhaitez alimenter la réflexion, poser des jalons et inciter la communauté à ralentir pour trouver de nouvelles sources d’inspiration, n’hésitez pas à nous contacter pour nous proposer des sujets d’articles ou d’exposés.

Jérémy Just

- Président

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0