Groupe francophone des Utilisateurs de TEX, LATEX et logiciels compagnons

Lettre GUTenberg 8

Publié le vendredi 12 mars 2010

Dernière modification le 12 mars 2010

OCTOBRE 1996


Télécharger cette lettre au format PDF.


Michel Goossens Éditorial : le mot du président
J. Beigbeder Compte-rendu de l’Assemblée générale du 29 mai 1996
G. Simond Compte-rendu de TUG’96

Annonces, publications J.André La fonte du jour : Caslon Distributions, services réseaux, vente de livres

Éditorial : le mot du président

Comme je l’ai expliqué lors de l’assemblée générale (voir à la page suivante) nos développements principaux s’orientent selon trois axes stratégiques : l’Internet, les distributions et la formation. L’Internet d’abord, où les publications GUTenberg sont dorénavant disponibles librement ; l’harmonisation de nos différentes distributions ensuite, en les basant sur les sources web2c (augmenté par lemoteur ML-TeX pour la francisation) et l’arborescence tds (voir Lettre 6 p. 17–18), une formation à la carte et régionalisée enfin, en proposant des cours personnalisés de TeX et LaTeX, bien sûr, mais aussi de SGML, HTML, PostScript, etc. (voir Lettre 6 p. 19–20).

En page six et suivantes vous pourrez lire un compte-rendu de la conférence TUG’96, qui s’est tenue à Dubna (Russie) en été. Les points forts y étaient les développements autour de PDF et HMTL, les possibilités multilingues de TeX avec de nouvelles polices et les prouesses graphiques de METAFONT. En particulier le projet Ω, une extension TeX à deux octets, est en bonne voie. Il libère TeX de beaucoup de ses limitations internes et offre en même temps une solution normalisée basée sur la norme internationale Unicode pour le codage des textes multi-lingues.

Le monde TeX se prépare donc à tirer un profit maximum de la connectivité mondiale offerte par l’Internet. Pour cela on dispose déjà d’un choix d’outils combinant, à partir du même document source LaTeX, une excellence typographique visuelle avec des visions alternatives sous forme électronique et navigable pour W3 ou le doc. Ainsi je suis persuadé que nous pouvons aborder l’échéance du troisième millénaire avec confiance : grâce au travail continu pour adapter les outils TeX à l’environnement informatique en constante mutation nous savons que TeX aura sa place d’honneur au XXIe siècle.

Michel Goossens

- Président de l’association GUTenberg

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0