Groupe francophone des Utilisateurs de TEX, LATEX et logiciels compagnons

Lettre GUTenberg 24

Publié le lundi 8 mars 2010

Dernière modification le 8 mars 2010

DÉCEMBRE 2002


Télécharger cette lettre au format PDF.


Compte rendu Conférence TUG — Trivandrum, 1er-7 septembre 2002
Notes de lecture Aurel Ramat, Le Ramat de la typographie, Aurel Ramat éditeur, Montréal (Québec), 2002 ; I.S.B.N. 2-922366-01-4

Éditorial

En 2003 TEX aura 25 ans. Donald E. Knuth n’avait certainement pas espéré une telle longévité à son « enfant ». Un logiciel informatique qui vit et se développe après 25 années d’existence cela mérite d’être mis à l’honneur et fêté comme il se doit.

Reconnu dans tous les pays pour la composition des mathématiques et les qualités typographiques des textes obtenus, il est aussi apprécié pour son adaptation à toutes les langues de la planète, accompagné de Metafont pour la création des caractères.

Mais pourquoi donc reste-t-il aussi vivant ? Les idées de son inventeur-développeur, la minutie mise à sa conception, la qualité du travail de programmation, son adaptabilité, ont permis, aux États Unis, en Europe et dans le monde entier, de nombreux développements par des personnes passionnées et souvent regroupées dans des associations. Il a ainsi traversé les années en s’adaptant aux évolutions des techniques. LaTeX, en simplifiant l’utilisation de TeX, en a permis une « prise en main » rapide ; ses évolution permanentes, son apport d’outils pour la structuration, l’indexation, les références croisées, les bibliographies, la gestion des fontes, la composition des tableaux... ont largement contribué à augmenter le nombre des utilisateurs de TeX-LaTeX. Avoir suscité autant de passion autour de lui dans le monde entier prouve qu’il a répondu à un besoin au moment où les techniques et l’organisation de la composition étaient bouleversés par l’arrivée de l’informatique : machines de traitement de texte puis micro-ordinateurs, permettant aux auteurs de composer eux-mêmes leurs textes et réduisant les temps et les coûts, baisses rendues nécessaires par la forte croissance du besoin de publication.

Son statut de logiciel libre lui a certainement permis d’être à l’abri des turpitudes du monde économique et donc d’une disparition pour cause de non rentabilité.

Depuis 1986, année où j’ai connu TeX, j’ai souvent entendu parler de sa disparition. Par sa conception et sa philosophie il a anticipé la mondialisation et les évolutions du papier vers le livre électronique, lui permettant de devenir un outil important pour ces nouvelles technologies, tout en conservant ses qualités typographiques.

Durant l’année 2003 des manifestations seront organisées pour marquer cet anniversaire. Ces rencontres permettront aux anciens et aux nouveaux utilisateurs de se retrouver autour d’un sujet qui les passionne ou les a passionné, pour échanger leurs points de vue et présenter de nouveaux développements.

Voici une liste des manifestations prévues en 2003 à l’occasion de ce 25e anniversaire. Certaines ont leurs dates et lieux fixés, pour les autres nous vous donnerons les informations dès qu’elles seront disponibles :

- Linux expo, du 4 au 6 février 2003 à Paris, CNIT la Défense ;

- Foire à TeX, fin avril-début mai 2003 à Poitiers ;

- EuroTeX, 24-27 juin 2003 à Brest ;

- TUG2003, conférence à Big Island, Hawaï, 20-24 juillet 2003 ;

- Journées GUTenberg en septembre 2003.

Vous trouverez par ailleurs dans cette lettre les annonces plus détaillées des manifestations déjà finalisées.

Maurice Laugier

- Président de l’association GUTenberg

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0